Sebsite.org
 Retour | Index  |  Téléphonie  |  Tour rapide  |  Plan du site  |  Forums  |  A propos 
Accueil > Téléphonie > En bref…




Le ministre délégué à l'Industrie demande aux opérateurs de baisser leurs prix

mercredi 19 mai 2004

Dans un entretien publié le 19 mai 2004 dans le quotidien 'Le Parisien', le ministre délégué à l'Industrie Patrick Devedjian en appelle aux trois opérateurs français à baisser leurs prix.

'Les prix doivent donc baisser. Et je veux, en particulier, une baisse réelle du prix des SMS qui, vendus actuellement 15 centimes d'euro à l'unité, ne coûtent au maximum que 7 à 8 centimes, ce qui laisse tout de même une marge de 100% aux opérateurs !'.

Le combat de l'UFC porte donc ses fruits. SFR, Orange et Bouygues Telecom ont jusqu'au mois de septembre pour infléchir à leurs tarifs "une évolution notable", a déclaré le ministre.

Argument de taille, Patrick Devedjian a brandi la menace d'ouvrir une nouvelle fois le marché à la concurrence en précisant que "[...] de nouveaux opérateurs doivent pouvoir pénétrer le marché. Cette concurrence accrue favorisera la baisse des prix". A bons entendeurs...

Et l'outil de pression est prêt puisqu'une loi sur les télécoms doit être examinée à l'Assemblée nationale et au Sénat au mois de juin. Patrick Devedjian a rappelé qu'elle pourrait donner les moyens à l'ART (Autorité de Régulation des Télécoms) d' "obliger les opérateurs à louer leur réseau à des concurrents". La solution existe déjà : le MVNO (Mobile Virtual Network Operator).

Si certains se demandent déjà comment un ministre peut demander à des entreprises privées de baisser leur tarif, il faut rappeler que la France fait l'objet d'une procédure de la Cour européenne de justice pour ne pas avoir transposé dans les délais impartis une série de directives européennes favorisant la concurrence dans les télécoms et l'audiovisuel.

Déposer votre avis >


LES AUTRES BREVES
DE CETTE RUBRIQUE :

jeudi 5 février
Rhône : Bouygues Telecom condamné à démonter une antenne relais
dimanche 3 décembre
Du Yahoo ! dans votre Nokia
jeudi 1er décembre
Le 118218 surtaxé par erreur
mardi 1er juillet
Portabilité du numéro : retranscription du "chat" de l'ART
mardi 15 avril
L'ART publie ses chiffres de mars 2003 dans son "observatoire des mobiles"
mercredi 19 février
Antennes relais : un accord à Paris





2 avis pour cette brève.

Le ministre délégué à l'Industrie demande aux opérateurs de baisser leurs prix
31 janvier 2005, par tarik au maroc
Le ministre délégué à l'Industrie demande aux opérateurs de baisser leurs prix
24 octobre 2004, par Mme WARIN Chantal


 Le ministre délégué à l'Industrie demande aux opérateurs de baisser leurs prix - 31 janvier 2005, par tarik au maroc 
je suis d'accord avec vous monsieur il faut baisser le prix pour que le marché sera rapidement dévlopper avec les changements mondial

 Le ministre délégué à l'Industrie demande aux opérateurs de baisser leurs prix - 24 octobre 2004, par Mme WARIN Chantal 

Monsieur Marc WARIN 129 avenue du Général Leclerc 92340 BOURG LA REINE

Réf : 01 47 02 29 76

France Télécom A l'attention de M. H. JEANNEY

Bourg la Reine le 23 octobre 2004

Monsieur

Je viens de recevoir votre proposition d'offre « Le Plan pour seulement 1.50 € par mois », que j'ai examinée attentivement par rapport à ma dernière facture.

Force est de constater que pour la 3ème fois consécutive, l'offre que vous me faite aboutit à un montant supérieur à ma facture en abonnement normal actuel, dont « mon mobile préféré ».

Lors de la proposition téléphonique, la personne a « omis » de me préciser qu'il y avait un coût de mise en relation pour chaque communication ! Elle s'est contentée de me dire avec insistance que le nouvel abonnement me serait plus favorable.

Autre surprise : le coût des communications Orange, SFR ou Bouygues et notamment en heures pleines. Votre proposition écrite évite bien sûr d'en mentionner le coût et les horaires. J'ai pris soin d'appeler le 1014, pour connaître le détail, bien m'en a pris (0,20 ou 0,24 au lieu de 0,07 ou 0,10 cts d'€, ce n'est pas rien !). Cela m'est d'autant plus défavorable que TOUTES mes communications vers un mobile se font en heures pleines et vous n'ignorez pas que de plus en plus de personnes ne communiquent qu'avec leur Mobile.

Si on peut se féliciter que vous ayez entendu le Ministre délégué à l'Industrie demandant la baisse de vos tarifs, le rapide calcul ci-joint montre la malhonnêteté de vos propositions.

Aussi, vous voudrez bien prendre note, en application de l'article L.121-20, de mon refus de votre offre.

Cordialement.

Votre client « cher »

Copie : 50 millions de consommateurs M. le Ministre délégué à l'Industrie


< Retour |  Index  |  Tour rapide  |  Plan du site  |  Contact  |  A propos  |  Haut de page 
  © 1999-2010, Sebsite.org